Violences facilitées par les TIC

MRA mène actuellement une recherche-action sur le problème émergent des violences faites aux femmes facilitées par les technologies de l’information et de la communication (VFTIC) au Maroc.  Nous utilisons une définition large qui englobe un large éventail de harcèlement, de contrôle et de violence via les téléphones mobiles, les médias sociaux, l’Internet et d’autres technologies.

Il y a actuellement un manque de recherche et de programmes parmi les acteurs étatiques et les ONG locales sur les VFTIC au Maroc. Cependant, les récentes réformes législatives de la loi n ° 103-13 sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes ont érigé en infraction certaines formes de VFTIC. Ce projet saisit cette opportunité et comble les lacunes actuelles en matière d’information en collaborant avec sept ONG partenaires locales à travers le pays afin de mener une recherche-action à plusieurs facettes comprenant des entretiens intensifs, des groupes de discussion et un sondage en ligne. Parmi les participants à la recherche figurent des femmes, des acteurs étatiques et des professionnels de l’informatique et de la communication.

Cette recherche-action VFTIC examine les formes, la prévalence, les impacts et la réponse actuelle de l’État et des acteurs privés.  En produisant une base de connaissances sur les VFTIC au Maroc, ce projet vise à améliorer les lois, les procédures et les services afin de promouvoir une meilleure réponse à de telles violences.

Bouton retour en haut de la page